Bienvenue dans l'Univers de Jacques Guillet

 

Jacques guillet 1

A la conquête de sa palette

« Amoureux des paysages, de la musique classique, de l'Italie et de la lumière provençale, des marées de l'océan atlantique, des vieilles pierres et des ports, des légendes et des mondes oniriques, nostalgique parfois, je puise ma créativité dans les couleurs qui le transcendent et le rendent imaginaire. C'est ainsi que je tente de magnifier le réel. » Jacques Guillet

Né en Vendée sur les bords de l'Atlantique, Jacques GUILLET, a vécu quelques années en Provence. Cette période a beaucoup influencé sa façon de peindre et d’apporter de la lumière dans ses tableaux. Aujourd’hui retiré dans la campagne mayennaise il s'adonne à temps complet à sa passion avec, après avoir expérimenter toutes les matières, un seul médium, le vinyle.

Après une école d’art qui lui enseigne les valeurs académiques, il est à l’écoute des artistes qui jalonnent son parcours et n’hésitent pas à lui enseigner des techniques personnelles. Au fil du temps, à travers conseils et enseignements, il se forge sa signature et s’affirme dans ses choix.

Ses toiles prennent alors une dimension nouvelle avec des apports de matière et des couleurs surréalistes qui magnifient les lieux et les cieux de ses paysages dans lesquels se retrouvent souvent des édifices de caractère. Le goût prononcé pour l’histoire, le patrimoine architectural et la musique ont mis au défi cet homme du bord de mer de faire apparaître, aux mêmes rythmes que les vieilles pierres pleines de mystères, les ports et les bateaux, omniprésents dans certaines de ses séries et parfois les musiciens qu'il rencontre.

Après avoir préparé sa toile, Jacques Guillet dessine son tableau à l'ancienne, entièrement à la main, parfois à l'encre de chine avant de laisser son imagination jouer avec les couleurs de sa palette. Le dessin qui œuvrait pour une peinture architecturale croit alors qu'un tableau libertaire prend naissance sous le pinceau. Mais nulle anarchie sur la toile, les couleurs irréalistes s'harmonisent avec méthode. Le langage visuel s'inspire librement du figuratif pour le rendre imaginaire. Depuis quelques temps il s'est affranchi de cette exactitude, tout en gardant ses sujets favoris. Il les couche désormais de façon épurée et simplifiée sur la toile. Il n’y a plus de regard sur un paysage ou un monument existant mais bien un besoin d’évasion qui le fait créer des "Paysages des Ailleurs" sortis tout droit de son imaginaire et empreints d’un minimalisme qui se révèle. Il n'avait jamais imaginé y prendre autant de plaisir.

Co-fondateur de la Galerie associative Majestic Gallery de Montsûrs en Mayenne, Jacques Guillet œuvre en faveur des autres artistes tout en se consacrant à la passion qui l’anime depuis toujours.